Assemblage à tourillons

L’article qui suit va vous réconcilier définitivement avec cette méthode d’assemblage !

 

Pourtant très basiques mais terriblement exigeants en précision, les assemblages à tourillons sont souvent synonymes de problèmes.

N’importe quel bricoleur s’y étant adonné sait exactement où je veux en venir…

 

9 fois sur 10, au moment d’assembler, il y a un décalage ou un défaut d’affleurement ! Le résultat n’est pas à la hauteur de la qualité de finition que vous attendiez et au final vous renoncez…

Et même en utilisant les nombreux « systèmes miracle »et souvent onéreux disponibles sur le marché cela reste très brouillon.

 

C’est d’ailleurs la principale raison pour laquelle trois quart des artisans préfèrent utiliser une lamelleuse :

     

     

 

Ces machines sont très pratiques et ont un excellent rendement mais elles coûtent relativement cher, elles n’offrent pas la même rigidité d’assemblage que les tourillons et il y a certaines applications où vous serez obligé d’utiliser les tourillons.

 

Je vais vous donner une astuce toute bête et à l’efficacité redoutable pour vous permettre de transformer ce « 9 fois sur 10 » en 100% de réussite !

 

Règle N°1 :

Arrêtez de percer vos trous à la volée, c’est le meilleur moyen pour faire des trous tordus ! Vous aurez beau être extrêmement précis dans vos tracés, si vous percez tordu, vous aurez un défaut d’alignement à l’assemblage à coup sûr !

 

 

Utilisez un support pour transformer votre perceuse en perceuse à colonne.

C’est pratique, ça ne coûte pas très cher et vous pouvez régler la butée de profondeur :

Le top du top c’est d’utiliser une défonceuse avec de préférence, une mèche à tourillonner spéciale (mais ça marche aussi avec une mèche standard du diamètre adéquat)

Cela prend du temps pour le réglage certes, mais le résultat est vraiment nickel !

 

Règle N°2 :

Utilisez une mèche hélicoïdale classique « 3 pointes » (mèche à bois) et surtout pas une mèche fraisée (mèche pour métal)

La pointe centrale vous permettra d’être beaucoup plus précis :

 

      

 

Règle N°3 :

Utilisez des centreurs (cf photo ci dessous) pour vous permettre de reporter l’emplacement exact à percer pour que les trous soient parfaitement alignés :

Ou le cas échéant, utilisez des pointes :

 

  • Avant de percer, enfoncez des petits clous (pas entièrement) à l’emplacement où se trouveront vos tourillons.
  • Coupez les clous à la pince coupante de manière à laisser à peine quelques millimètres dépasser.
  • Présentez la pièce de bois à assembler et appuyez légèrement afin que les pointes marquent le bois : Vos repères sont faits !

 

Vous n’avez plus qu’a faire vos perçages !

 

Pour Conclure…

Soyez patient, soyez précis, prenez votre temps et je vous assure que les résultats seront au rendez-vous!